Atelier/cours de théâtre à Bonnemain 18 Mars 2019

TRAVAIL SUR L’AMPLIFICATION DE LA VOIX

Inspiré par les conseils d’Isabelle Trottier

1. La respiration

L’intention doit être précise

Respirer pour parler, respirer pour chanter, par la respiration abdominale pour être calme faire descendre la respiration.

Prendre de l’air par le nez et gonfler le ventre puis le thorax, et expirer très doucement comme si on soufflait par une paille. On doit sentir le diaphragme et le plancher pelvien

2. La posture

Se tenir droit et imaginer que l’on est un pantin et que l’on est tiré par le haut. Si on sent sa colonne s’étirer les épaules tomber on est dans la bonne posture. Une fois debout faire des nons avec la tête des oui et des détentes d’épaule

3. L’emission sonore

Projeter le son iiiii

4. La projection

a. Faire « le petit moteur » (avec lèvres qui vibrent)

b. Faire la sirène du plus grave au plus aigu et s’arrêter sur la note la plus haute

c. Faire la sirène du plus aigu au plus grave et s’arrêter sur la note la plus grave

TRAVAIL SUR LE CORPS ET LA VOIX

Allongé ou à genoux ou en lotus ou pour commencer sur les genoux

Prendre une respiration abdominale profonde et faire des mmmm en ayant la bouche fermée très doucement.

Une deuxième fois un peu plus fort

Sirène, voyager avec la voix

Faire des miiii, mouuuu, maaaa de la voix la plus grave à la plus aigue

Puis un élève propose un son, tous répètent derrière lui

En faisaint des mouvements de corps improvisés

TRAVAIL THEATRE ET VOIX

Ensuite faire un « mur » avec tous les élèves

moins un qui se place face au mur

« Je suis en colère » doucement, murmurant puis de plus en plus fort au fur et à mesure qu’on s’éloigne. Le groupe recule d’un pas vers l’arrière à chaque fois ainsi que l’élève

Même chose avec :

« Je suis contente »

« Je suis triste »

« Je suis indifférent »

« Je suis soupçonneuse »

« Je suis fatigué »

« Je suis surprise »

« Je suis terrifié »

« Je suis amoureux »

Veiller à prendre une respiration abdominale avant chaque lâcher de phrase

Faire ensuite la même chose mais avec un mouvement de corps différent à chaque fois

JE T’ECOUTE ET JE BOUGE

Deux enfants sur scène, l’un face public l’autre dos, concentré et à l’écoute de son partenaire. Enfant 1 fait une série de sons qui raconent une histoire puis dit « j’ai fini ». Enfant 2 se retourne et fait une série de mouvements inspirés de cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *